Conférences -Archives

Année 2010

Mardi 12 janvier  2010


" Maison passive, le confort sans chauffage ni climatisation"

Par Philippe Fessard, consultant en Management Environnemental ,association Océan; Sirine Touzani, architecte, et David Régnier, propriétaire de la maison passive de Tabanac.

                                               

Résumé: 

    A l’échelle planétaire, les bâtiments émettent 40 % des gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Le Standard Maison Passive permet de réduire considérablement la consommation d’énergie des bâtiments et subséquemment les émissions de GES. C’est pourquoi il a été placé au 2ème rang de la liste prioritaire du Plan d’action européen pour l’efficacité énergétique. Le coût mensuel de la consommation d’énergie d’une maison passive est équivalent au prix d’un café, été comme hiver ! Pourquoi son essor est-il si lent en France ?


Mardi 9 février 2010

Projection du film "Arbres"


-film réalisé par Sophie  Bruneau et Marc-Antoine Roudil, édition IRD, 52 mn, 2001. Projection suivie d’une discussion
   
                                                 
Résumé: 

    Le film nous raconte une histoire de l’arbre et des arbres, depuis ses origines. C’est un voyage à travers le monde des arbres, sans précision géographique ni temporelle. « Arbres » est un parcours dans une autre échelle de l’espace et du temps où l’on rencontre des arbres qui communiquent, des arbres qui marchent, des arbres timides ou des arbres fous. « Arbres » se situe dans un monde entre-deux où le merveilleux s’échappe du savoir scientifique qui se change en conte par la magie du cinématographe.


Mardi 9 Mars 2010

« Les tempêtes en Europe et le réchauffement climatique »

Par Laurent Massé, Maître de Conférences, Université Bordeaux 1 et Président d’Océan

  

                                       

       

 Résumé: 

    1999, 2009: Martin et Klaus, deux très violents cyclones extratropicaux, meurtrissent l'Aquitaine et réveillent une fois de plus le débat sur les effets du changement climatique. Mais notre mémoire est courte et sélective: pas moins de huit autres violentes tempêtes du même acabit ont affecté la région au cours des 40 dernières années. Qui se souvient encore de Renate ou Hortense? Que connaît-on du fonctionnement de ces phénomènes extrêmes et de leur variabilité au cours du passé, et que nous annonce le GIEC (groupement intergouvernemental sur l’évolution du climat) pour le prochain siècle?


Mardi 13 avril 2010

                 « Les amphibiens, une biodiversité à préserver...  »

Par Matthieu Berroneau, Hérpétologue à l’Association Cistude Nature

  

                                        

       

 Résumé: 

    

Dans le monde, les Amphibiens sont parmi les espèces les plus en danger. L’Union Mondiale pour la Conservation de la Nature estime d’ailleurs qu’une espèce d’Amphibien sur trois est menacée d’extinction mondiale! Les Amphibiens sont pourtant des espèces extrêmement intéressantes et variées. C’est évidemment le cas dans les forêts équatoriales, mais également chez nous, dans une nature dite plus « ordinaire ». C’est ce que nous allons essayer de vous illustrer au travers de la présentation des 21 espèces de la Région Aquitaine, puis par une sortie nocturne dans les zones humides jouxtant la Pimpine.


Mardi 11 mai 2010

                         « Le mouvement perpétuel des côtes: 

                       6000 ans d'histoire des rivages aquitains »

Un film d’Alexandre Duplessis, avec la présence de Bérengère Papion, Médiatrice Scientifique à l’Association Océan et co-auteur du film avec Jean-Pierre Tastet.

  

                                        

       

 Résumé: 

   

    Les recherches scientifiques menées dans le cadre d'un programme européen LIFE par une équipe pluridisciplinaire, ont permis de reconstituer l'Histoire des rivages aquitains.

Les paysages côtiers se sont individualisés, et n'ont cessé de se modifier au cours des six derniers millénaires en réponse aux variations du climat et du niveau de la mer. Les modifications des paysages ont conduit à un déplacement des occupations humaines qui s'adaptaient aux changements de leur environnement. 

    Après avoir brossé rapidement les méthodes scientifiques utilisées dans la reconstitution de l’histoire des environnements passés, ce film documentaire présente les résultats de l’étude de trois sites représentatifs des différents environnements côtiers aquitains :

-   un marais océanique, celui de La Perroche sur l’île d’Oléron,

-   les marais de l’estuaire de la Gironde (nord Médoc et rive droite),

-   les systèmes dunaires de la dune du Pilat et le lac de Sanguinet.


Cette reconstitution de l'histoire des paysages côtiers permet d'envisager leur évolution future et donc d'en assurer une "gestion durable".


Mardi 8 juin 2010

                 « Des hommes et des femmes dans la préhistoire »

Par Michel Lenoir, préhistorien à l’UMR PACEA et Géraldine Lucas, Médiatrice Scientifique Environnement Préhistoire à l’association Océan.

  

                                        

       

 Résumé: 

    

    Si il ne nous est pas possible en l'absence de témoignages oraux ou écrits, d'aborder le domaine de la sentimentalité et des comportements amoureux au cours de la Préhistoire ancienne, de nombreuses figurations connues dans l'art pariétal et dans l'art mobilier d'Europe au cours du Paléolithique supérieur, nous apportent cependant quelques éléments d'information et de réflexion sur les modes de représentation des femmes et des hommes de cette période et la perception qu'en avaient les graphistes préhistoriques. Certaines de ces figurations, dont plusieurs sont régionales, témoignent d'un net réalisme anatomique, parfois même physiologique qui est illustré dans cet exposé et replacé dans le contexte plus large, des techniques de l'art préhistorique. 


Mardi 6 Juillet 2010

« Observation du ciel d’été »

Par l’association Astronomie Gironde 33

Avant la nuit, présentation de divers types d’instruments d’observation: jumelles, lunette et télescope. 

A la nuit noire, observation des planètes Mars et Saturne, et observation du ciel profond : amas d’étoiles, galaxies, étoiles doubles et nébuleuses planétaires.



Mardi 10 Août 2010

« Promenade contée entre chien et loup »

Stéphanie Lafitte, conteuse

Petite fille d’un ogre et des bois mais amie des sirènes, elle cueille ses histoires dans la nature, comme des noisettes et des coquillages. Elle conte depuis qu’elle a 20 ans pour tout publics et anime l’association « Caliconte » à Pessac.
« DES BELLES ET DES BETES »
Jolies plantes des bords de chemin, que racontez-vous?
Bêtes nous sommes, assurément de ne plus vous écouter!
Entre botanique populaire et légendes, au bord de la Pimpine et par les sentiers forestiers, nous irons à votre rencontre …Préparez-nous vos surprise!


Mardi 12 octobre 2010


"Les insectes utiles du potager"


Par Raphaël Rouzes, Ingénieur agricole spécialisé en entomologie


Résumé: Les insectes représentent 70% des espèces animales sur terre soit à peu près 1 million d'espèces. Les prévisions des chercheurs les plus optimistes, estiment que ce chiffre ne représente qu'un quart des espèces connues. Apparus il y a 400 millions d'années, ils ont colonisés tous les milieux excepté les écosystèmes marins. Nous les côtoyons tous les jours, et devons régulièrement faire face à eux lorsque, notamment, ils infestent nos potagers et nos jardins. Pourtant une fractions d'entre eux sont de précieux auxiliaires dans la lutte de ces différents ravageurs.

Énormément diversifiés, ils appartiennent à différentes catégories, celle des prédateurs généralistes ou spécialistes et celle des parasitoïdes. Les nombreuses années d'évolution, leur ont permis de développer de nombreuses stratégies dans la capture de leurs proies. En ce début du 21ième siècle, les insectes auxiliaires pourraient être, partie intégrante, d'une stratégie alternative et durable à l'utilisation systématique de pesticides.

 


Mardi 9 novembre 2010

     "Regard sur le monde des champignons"


Par Jacques Guinberteau, ingénieur d’étude à l’INRA, unité Mycologie et Sécurité des Aliments, Conseiller scientifique au CEMA


 Résumé: Les champignons constituent, après les insectes, le plus diversifié des groupes d’organismes eucaryotes. A ce titre, la prise en compte des champignons comme patrimoine de la biodiversité « microbiologique » nous parait incontournable et ce d’autant plus,  qu’ils sont des indicateurs extrêmement sensibles aux perturbations environnementales des écosystèmes, et peuvent en l’occurrence être un outil précieux à la conservation d’espaces remarquables.
  Leurs rôles essentiels, parmi beaucoup d’autres, sont sans doute leur capacité à recycler les nutriments issus de la dégradation des matières vivantes et leur implication dans un très grand nombre de symbioses apportant une aide vitale à la plupart des végétaux terrestres.
Nous aborderons successivement leur diversité esthétique sous l’angle des formes et couleurs, leurs particularités biologiques, leur reproduction, leurs modes de vie, et quelques exemples d’écosystèmes locaux où vivent des champignons remarquables.
  Nous conclurons cette présentation du Monde fongique par quelques conseils concernant l’identification et consommation des champignons.   


Mardi 14 décembre 2010

"Mystérieuses cités et chateaux ensevelis sous nos dunes aquitaines"


Par Didier Coquillas, médiateur « histoire »  à Terre et Océan.




 Résumé: Les dunes côtières, formes les plus récentes des paysages côtiers, sont l'un des paysages caractéristiques du littoral aquitains. Bien souvent elles s’aventurent aussi dans les terres. Le grand manteau forestier qui les recouvre, du à la main de l’homme, fut envisagé à partir du début du XVIIIe siècle pour enrayer l'avancée des sables. Il n'a été établi systématiquement qu'au début du XIXe siècle.
   Ces tas de sable sont les témoins et les vestiges d’une épouvantable catastrophe naturelle qui est venue anéantir les cadres de nos sociétés ancestrales. Il s’agit en fait d’une véritable vague de sable recouvrant tout : villages, châteaux, églises et cimetières, moulins à eau, routes, cours d’eau et rivières sans que l’homme puisse s’y opposer pendant des décennies et des siècles.
   Le bassin d’Arcachon et le Médoc en ce début du XXIe siècle est un monde neuf, un monde qui a à peine 150 ans d’âge et qui trône sur des montagnes de sable sous lesquelles dorment les racines d’un autre monde : un monde ancien, oublié et fascinant.