Conférences -Archives


Année 2007

Mardi 9 janvier 2007

" Le chevreuil : un animal discret et méconnu "
Alexis DUCOUSSO, Ingénieur de Recherche à l’INRA

 

"Les différentes espèces de chevreuil seront présentées, ainsi que sa biologie, son alimentation, et ses mœurs. Il sera également question de gestion cynégétique (de la chasse) . Le but de cet exposé est de donner les clés aux promeneurs et aux naturalistes pour redécouvrir cet animal, et de donner aux chasseurs de nouvelles connaissances pour améliorer la gestion cynégétique et de permettre aux forestiers de limiter l’impact du chevreuil".

 

Mardi 13 février 2007

" Une espèce en voie de disparition sur la Pimpine: Le vison d'Europe " 
Pascal FOURNIER, Vétérinaire, SFEPM et Jérôme LOUBERE, Stagiaire

 

Année 2007

  "Le Vison est l'une des espèces les plus gravement menacées de disparition au monde.  Un plan de sauvegarde a été mis en place en 1999 pour tenter d'enrayer sa disparition. En effet, il se trouve aujourd'hui cantonné en Aquitaine et dans le Nord de l'Espagne. Ce petit mammifère est encore présent dans l'entre deux mers, notamment autour de la Pimpine".
    Cette conférence vise à faire connaître au plus grand nombre ce trésor de notre patrimoine naturel . Le connaître, c'est déjà un peu le préserver! Une projection de 30 minutes extraite du film (le vison d'europe, trésor des marais) vous sera présenté, ainsi qu’un diaporama  qui abordera la biologie de l'espèce, ses menaces et très concrètement les actions de conservation engagées en Aquitaine. Le cas de la Pimpine sera approché à partir  d’un diagnostic préliminaire mené actuellement.

  

Mardi 13 mars 2007

" Tempêtes sur la côte atlantique et l'estuaire de la Gironde: 
que disent les archives? "

Bérengère CLAVE-PAPION, Géologue,  Médiatrice Scientifique à  OCEAN

 "La côte aquitaine et l’Estuaire de la Gironde sont, depuis des millénaires, le siège de tempêtes locales et brutales, voire de périodes plus longues qualifiées de climatiquement « sombres ».  Les vagues et les houles « battent » les côtes marines comme estuariennes. Ces périodes restent bien souvent ancrées dans la mémoire des hommes (peintures, gravures, … témoignages divers de ces « catastrophes »). Elles sont également aujourd’hui inscrites dans les dépôts littoraux marins et estuariens (sédiments des marais et sables dunaires). Leur étude permet de reconstituer les environnements mais aussi et surtout les climats du passé. Notamment, une période « critique » a été mise en évidence il y a 2.500 ans en Aquitaine mais également le long de la côte atlantique de l’Europe du Nord Ouest. Un des grands moteurs de ces épisodes pourrait être le NAO ou « Oscillation Nord Atlantique », phénomène atmosphérique et climatique en Atlantique Nord".

 

Mardi 10 avril 2007

"Tempérée, tropicale ou boréale, la forêt -et l'homme- à travers le monde"
Pierre VIVES, Retraité forestier de l’industrie, fondateur de « graine de forêt », Sabres

 

  "Nos forêts tempérées seront abordées en insistant sur le massif forestier Landais: le pin maritime, son écologie, et la façon dont cette grande forêt a été crée. Dans un second temps, les forêts internationales seront exposées, et notamment les enjeux écologiques de la forêt amazonienne. En effet, en ce qui concerne le bois au niveau mondial, cette dernière serait une « petite forêt » face aux grandes forêts comme celle qui s’étend de Vancouver à Québec, ou encore la forêt boréale entre la Norvège et Vladivostok".
Les grands reboisements de la forêt mondiale seront abordés également:
 « Un arbre qui pousse fait moins de bruit qu’une forêt qui tombe ».

 Mardi 8 mai  2007

"Les glaciers des Pyrénées face au réchauffement du climat"
Pierre René, accompagnateur en montagne et glaciologue, association Moraine

 

Mardi 12 juin  2007

"L'érosion de la côte girondine: quelles solutions?"
J.P. Tastet, Géologue, Professeur émérite à l'Université Bordeaux 1.

Mardi 9 octobre

" Alma, du désert de l'Atacama à l'origine des mondes "
 S. Guilloteau,  Directeur de recherche au CNRSLaboratoire d'Astrophysique de Bordeaux

   

"Construire un télescope à plus de 5000 m d'altitude, en plein désert de l'Atacama (Chili), parait à priori un projet très ambitieux. Mais quand ce télescope est en fait constitué de plus de 60 antennes, pesant près de 100 tonnes, déplaçable sur une dizaine de kilomètres, cela devient le premier projet d'astronomie à l'échelle mondiale: le projet ALMA (Atacama Large Millimeter Array). Stéphane Guilloteau racontera la genèse du projet, ses défis technologiques, et montrera comment ce télescope unique au monde nous permettra d‘étudier la formation des étoiles et de leurs cortèges de planètes".

 

Mardi 13 Novembre

 " Le pétrole et le gaz : au passé, au présent et ….. à l’avenir ! ! ! "
Bernard Le Gorec,  de la Division Environnement et Sous-sol à la Direction Régionale de l’Industrie, La Recherche et l’Environnement (DRIRE).

   

  Bernard LE GOREC travaille au Ministère de l’Industrie et est chargé  à partir de la DRIRE Aquitaine  à BORDEAUX  du suivi au niveau national  des activités de prospection et de recherches d’hydrocarbures en offshore français et autour  des DOM, TOM et autres zones françaises telles que les TAAF . Ancien prospecteur durant 9 ans au sein de la Compagnie Générale de Géophysique, il a sillonné le globe  en tant que chef de mission en Arctique, Lybie, Indonésie, Chine,Canada……
    "Le sujet de l’épuisement des substances fossiles (et surtout les hydrocarbures), les énergies de substitution…..étant plus que jamais d’actualité, il se propose sur la base de quelques documents de rappeler ce que sont le pétrole et le gaz, de décrire  les méthodes d’exploration et de production des hydrocarbures, d’esquisser quelques  perspectives d’avenir. Il s’agira en effet en l’espace d’une soirée de démystifier sans académisme  les différentes facettes d’un sujet  à la fois connu du public par ses effets sur la vie courante, mais aussi   un monde technique, spéculatif, à risque…. et surtout synonyme d’aventure".

Mardi 11 Décembre 

" Voyage sur le delta intérieur du fleuve Niger "
Eric Veyssy, Co-Directeur à l’Association Océan. 
Médiateur Scientifique Environnements Fleuve/Eau.

« Deuxième grand fleuve d’Afrique , le Niger a un parcours extraordinaire et une histoire climatique encore très variable. Prenant sa source dans les hauteurs guinéennes, Djoliba (nom bambara) traverse le Mali sur 1700 km, puis bifurque vers le Sud vers le Niger et le Nigeria. Lors de cette traversée, il se dissocie en de multiples bras, constituant ainsi un très riche delta intérieur de 30 000 km2 lors des crues. Il y traverse le Sahel jusqu’aux portes du Sahara et y perd la moitié de son débit, parfois même plus. 4 fois plus vaste il y a 4 000 ans, quel est l’avenir de ce fleuve et de ses populations ?  Je vous propose un voyage en images de Bamako à Tombouctou au fil d’un grand fleuve aux prises avec les fluctuations avancées du réchauffement climatique. »